Alain Ade

SOUS UN PHONÈME (13)

Michael Roussel

ou

Gaëtan Stipe ?

Publicités

VAN MORRISON – QUAND LE POÈTE SAOUL ENGUEULAIT L’UNIVERS

Lisons VAN MORRISON – QUAND LE POÈTE SAOUL ENGUEULAIT L’UNIVERS, de Didier Delinotte, un ami, et ainsi nous n’aurons plus d’excuses à le confondre avec Jim Morrison, chanteur des Doors, Jo Morrison, harpiste celtique américaine, Dean Morrison, surfeur australien, Toni Morrison, écrivaine américaine, Sterling Morrison, guitaristre du Velvet Underground, ou Marion Robert Morrison, acteur américain plus connu sous le nom de John Wayne.

C’est édité chez Camion Blanc

SOUS UN PHONÈME (12), avec l’aimable participation de Laurent Gerra

 

Jean-Claude Savoy

ou

Guy Brialy ?

 

 

 

 

 

 

 

SOUS UN PHONÈME (11)

André Montel

 

 

 

 

 

ou Gregory Manoukian ?

SOUS UN PHONÈME (10)

 

Michel Artaud

 

 

 

ou

Antonin Houellebecq

 

SOUS UN PHONÈME (9)

Palance, ton bord ?

SOUS UN PHONÈME (8)

Alain Pouy

 

ou Jean-Bernard Finkielkraut ?

 

SI JE SORS, JE ME PERDS

Lisons SI JE SORS, JE ME PERDS, de Jean-Claude Renard, un ami, et ainsi nous comprendrons mieux le lien qui nous unit, ou nous unissait,
à notre grand-mère.

C’est édité chez L’Iconoclaste.

Rime et châtiment (4)

R  I  M  E 

Chez Tang frères, la veille du nouvel an rime avec rupture de stock.

JT 13H00 – France 2 – 11.02.2002

 

 

C H Â T I M E N T

Et je suppose que le lendemain rime avec gueule de bois…  JT de France 2, tu es condamné à ne boire que du Tang tous les 31 décembre, et ce jusqu’à épuisement des stocks !

 

Tartes postales (36)

Un peu de Provence dans la froidure parisienne. La carte, envoyée par ma mère, date d’avril 1979. Mes parents sont dans le Gard, moi je cherche du travail à Paris. J’arriverai même à en trouver. Après quelques mois de petits boulots alimentaires, j’intègrerai l’Institut du cinéma scientifique, créé par Jean Painlevé et dirigé à l’époque par Suzanne Duval. J’en profite pour signaler une triste nouvelle : la disparition récente du réalisateur Alain Guesnier, qui, lui, m’a permis de quitter l’ICS (où je l’avais rencontré) en me proposant de travailler avec lui et Annie Tresgot à Copra-Films. Un différent personnel nous a éloignés plus tard mais je lui suis reconnaissant de m’avoir mis le pied à l’étrier dans l’assistanat de réalisation et de production.