Alain Ade

Mois : mars, 2014

Adieu, cher Joseph

JA

Joseph Alouf, le papa de Marie-Édith, est mort hier, 20 mars, le  jour du printemps. C’était un homme du Sud, né au Liban, scolarisé en Syrie, installé en France depuis de nombreuses années et naturalisé français. Biologiste de renom, c’était un grand scientifique, spécialiste des bactéries. Un découvreur, un bienfaiteur de l’humanité. Il était chaleureux, soucieux de ses filles, de ses gendres et de ses petits-enfants. Il aimait rire, il aimait chanter, lire Le Monde, regarder LCI, Al Jazeera, BFM TV et autres chaînes de l’actualité, une de ses passions. Il était fier que la France l’ait adopté, lui l’Arabe chrétien, que l’Institut Pasteur l’ait fait Professeur Émérite et le CNRS directeur de recherches.
Adieu, cher Joseph.

Publicités

Sous un phonème (3)

Libé 41Libé 73

En achetant Libération, en décembre 2012, Bruno Ledoux, homme d’affaires, croyait acheter l’organe des Mouvements de Résistance unis créé en juillet 1941 par Emmanuel d’Astier de la Vigerie.

Et l’acheteur du Figaro, il croyait acheter les droits d’une pièce de Beaumarchais ?
Et l’acheteur du Parisien Libéré, il croyait acheter un type récemment sorti de taule ?
Et l’acheteur de La Croix, il croyait acheter de l’eau de Javel ?
Et l’acheteur de L’Humanité, il croyait devenir maître du monde ?

Tartes postales (13)

Dallas
Buisson enregistre Sarkozy, qui se méfie de Guéant, lequel évite Guaino, agacé par Charron, qui débine Goudard dans le dos de Louvrier. C’est Dallas à l’UMP ! Dallas ? Non, pourquoi ?
Si j’en juge par cette carte postale que m’a envoyée Agnès en 1987, rien à voir avec le panier de crabes français. Au contraire, elle a été reçue « très gentiment par les Ewing, des gens charmants et pas fiers ».