Alain Ade

Catégorie: Livres

VAN MORRISON – QUAND LE POÈTE SAOUL ENGUEULAIT L’UNIVERS

Lisons VAN MORRISON – QUAND LE POÈTE SAOUL ENGUEULAIT L’UNIVERS, de Didier Delinotte, un ami, et ainsi nous n’aurons plus d’excuses à le confondre avec Jim Morrison, chanteur des Doors, Jo Morrison, harpiste celtique américaine, Dean Morrison, surfeur australien, Toni Morrison, écrivaine américaine, Sterling Morrison, guitaristre du Velvet Underground, ou Marion Robert Morrison, acteur américain plus connu
sous le nom de John Wayne.

C’est édité chez Camion Blanc

Publicités

SI JE SORS, JE ME PERDS

Lisons SI JE SORS, JE ME PERDS, de Jean-Claude Renard, un ami, et ainsi nous comprendrons mieux le lien qui nous unit, ou nous unissait,
à notre grand-mère.

C’est édité chez L’Iconoclaste.

9ème SALON DU LIVRE DE MORTAIN-BOCAGE

Je suis invité au 9ème Salon du livre de Mortain-Bocage le dimanche 26 novembre 2017. J’y dédicacerai Un Village français – 1945, sixième et dernier volume de la série. Cette manifestation est organisée par la librairie Pinot. Rendez-vous à partir de 10 heures à la salle du Cosec de Mortain, rue de la Petite Chapelle, 50140 Mortain-Bocage. Venez nombreux !

UN VILLAGE FRANÇAIS – 1945

Le sixième et dernier volume des novélisations de la belle série de France 3
Un Village français sera en librairie dans quelques jours.
L’aventure se termine pour moi. Elle avait commencé en 2009 avec la publication du premier tome, consacré à l’année 1940. En toute logique, nous concluons avec l’année 1945.
Vous verrez et lirez cependant que nous allons beaucoup plus loin dans la vie des protagonistes grâce à de multiples flash-forward dans les six derniers épisodes et dans ce dernier volume.

J’en caressais l’espoir, mais j’étais loin, en 2009, d’imaginer que je partais pour un travail étalé sur neuf années et plus de 2 000 pages consacrées à l’Occupation, la Libération, l’épuration vues à travers les personnages passionnants — car profondément humains — que sont Daniel et Hortense Larcher, Raymond Schwartz, Jeannine Chassagne, Lucienne et Jules Bériot, Antoine Martin, Suzanne Richard, Marie Germain, Jean Marchetti, Rita Wittemberg, pour ne citer que les plus emblématiques.

Je veux ici remercier Frédéric Krivine, le créateur de la série, et Olivier Szulzynger et Marie-Édith Alouf, des éditions Le tigre bleu, de m’avoir fait confiance. Je remercie également les fidèles spectateurs de la série et, parmi eux, ceux qui ont accepté de confirmer leur intérêt en se plongeant dans la lecture des novélisations que j’en ai tirées.

L’heure est venue pour moi de me recentrer sur des écrits plus personnels. J’espère que, là aussi, vous me suivrez.

HOUPS !

Absorbé par les modifications et corrections du Village français – 1945, je n’ai pas contribué à ce site depuis… le 26 juillet. Houps ! J’essaierai dorénavant d’être plus régulier. À très bientôt (pour la sortie du livre, déjà…).

RONNIE BIRD – LE ROCK EN V.F.

Lisons RONNIE BIRD – LE ROCK EN V.F. (et après nous saurons
tout de ce drôle d’oiseau du rock français).
C’est écrit par Didier Delinotte et Manuel Rabasse (deux amis)
et édité chez Camion Blanc.

 

ARTHUR LEE & LOVE – DA CAPO

arthur-lee-loveLisons ARTHUR LEE & LOVE – DA CAPO (et après nous saurons ce qui lie Lee à Love sans nous faire appeler Arthur).

Il est des époques exceptionnelles sur lesquelles souffle le vent de l’esprit : la Renaissance italienne au XVIe siècle, le théâtre élisabéthain au XVIIe ou, plus près de nous, la révolution surréaliste, entre autres. Et si le rock psychédélique du milieu des années 1960 avait à voir avec ces périodes bénies ?
Arthur Lee & Love en étaient le plus beau fleuron. Avec Forever Changes (1967), beaucoup considérèrent qu’ils avaient sorti le plus bel album de pop music de tous les temps. Raison suffisante pour que l’histoire de Love — et celle d’Arthur Lee par là même — soit enfin contée en reprenant depuis le début (Da Capo) à Memphis et jusqu’à la fin, à Memphis toujours, en passant par le Los Angeles des années 1960 et 1970 où s’écrira l’histoire.
Celle d’un personnage de légende, Arthur Lee, et d’un groupe que tout désigne comme le précurseur du psychédélisme américain, un genre qu’il va amener à son plus haut degré d’incandescence. All you need is (Arthur Lee) and love !

C’est écrit par Didier Delinotte, un ami, et édité chez Camion Blanc.

CERCLE LITTÉRAIRE CURTINIEN

uvf-1944Le vendredi 30 septembre, je serai l’invité du Cercle littéraire curtinien. Rendez-vous au bar « Le Belman », à Montargis, à partir de 17h30 (Hôtel de France, boulevard des Belles Manières). Au programme : dédicaces et présentation de mon travail d’auteur de novélisations.

Merci à Michelle Georgel pour cette invitation.

Le samedi 1er octobre, rendez-vous à 10h00 au centre Leclerc d’Amilly pour une nouvelle séance de dédicaces.

THE KINKS – HISTOIRE D’UNE NOSTALGIE CHRONIQUE

THE KINKSLisons THE KINKS – HISTOIRE D’UNE NOSTALGIE CHRONIQUE (et après nous saurons pourquoi nous aimions nous tortiller à l’écoute de ce groupe).

À quelque 9 kilomètres de la City, Muswell Hill, faubourg du Nord de Londres, aura vu d’abord naître Charlie Chaplin avant de donner naissance, dans les années quarante, aux frères Davies et à Pete Qaife qui se feront connaître sous le nom des Kinks. Grâce aux mélodies subtiles de Ray Davies, les Kinks deviendront vite des gloires du Swinging London avant d’évoluer vers des climats plus intimes en même temps que leur œuvres se feront plus ambitieuses. On verra alors les mods à l’opéra et les concept-albums se substituer aux hits imparables… avant une deuxième vie aux États-Unis où les Kinks, incompréhension ou malentendu, finiront par devenir un groupe de stade.
Quelle richesse dans cette œuvre disparate mais pourtant d’une rare cohérence avec, en permanence, le sépia de la nostalgie et de l’ironie. Deux sentiments qui pourraient se traduire par un seul mot : KINKY.

C’est écrit par Didier Delinotte et Jacques Vincent (deux amis) et édité par Camion Blanc.

NUIT DEBOUT – LES TEXTES

NUIT DEBOUTLisons NUIT DEBOUT – LES TEXTES (et nous comprendrons pourquoi nous dormons moins bien en nous couchant devant l’ultra-libéralisme).

NUIT DEBOUT 4DC
C’est recueilli par Patrick Farbiaz et édité par Les Petits Matins.