Alain Ade

Catégorie: Livres

JEAN-CLAUDE RENARD EST MORT

C’était un homme plutôt petit mais un ami très grand. Il connaissait Marie-Édith depuis les bancs de la Sorbonne, il y a près de quarante ans. Nous nous sommes tout de suite très bien entendus. C’est grâce à lui que j’ai publié mon premier livre, en 2003. Il avait plaidé ma cause auprès de l’éditrice. Il avait une bonne longueur d’avance sur moi en matière d’édition. Ça ne l’empêchait pas de me demander mon avis sur ses manuscrits. Et réciproquement. Il aimait les phrases courtes, musclées, nominales. Il aimait Céline, à qui il avait consacré une thèse. « Casse ta phrase ! » était sa critique récurrente à mon égard — toujours sur le ton du conseil, jamais de l’imprécation. J’avais eu un peu de mal, au début, moi qui aime les phrases longues, mais j’y pense chaque fois que je suis en phase d’écriture. C’est aussi grâce à lui que j’ai publié quelques chroniques dans Politis. Depuis quelques années, il avait des gros problèmes de santé, d’addiction à l’alcool. Sa vie personnelle était chamboulée. Il se sentait probablement perdu, en dépit de la naissance de son fils il y a trois ans. Il craignait d’être pris au piège d’une maladie incurable. C’est finalement le cœur qui a lâché. Il avait 57 ans.
Adieu mon vieux Fox, dis-leur bien à tous les mauvais écrivains qui peuplent le purgatoire des lettres de bien casser leur phrase, qu’au moins tu n’aies pas cassé ta pipe pour rien !

PARIS À LA NAGE

Lisons Paris à la nage, de Colombe Schneck (une amie) et Marine Schneck, sœur de la précédente, et ainsi nous n’aurons plus de mauvaises raisons
de nous plaindre de nos poignées d’amour car nous saurons quoi faire pour les faire disparaître.

En voici d’ailleurs une illustration parfaire… Non, je blague, la photo a au moins trente ans !

NEW YORK SIXTIES

Lisons NEW YORK SIXTIES – DE SIMON & GARFUNKEL AU VELVET UNDERGROUND, de Didier Delinotte, un ami, et nous comprendrons mieux
ce qui nous faisait craquer pour (et croquer dans) la grosse pomme
de ces années mythiques.

C’est édité chez CAMION BLANC.

MARIANNE FAITHFULL, LA PETITE SŒUR DU ROCK

 

Lisons MARIANNE FAITHFULL, LA PETITE SŒUR DU ROCK, de Didier Delinotte, un ami, et nous comprendrons… plus exactement nous comprendrons mieux (car c’était déjà le cas) ce qui, chez elle, outre sa beauté et sa voix rauque, a séduit Mick Jagger et Keith Richards, entre autres.

C’est édité chez CAMION BLANC

VAN MORRISON – QUAND LE POÈTE SAOUL ENGUEULAIT L’UNIVERS

Lisons VAN MORRISON – QUAND LE POÈTE SAOUL ENGUEULAIT L’UNIVERS, de Didier Delinotte, un ami, et ainsi nous n’aurons plus d’excuses à le confondre avec Jim Morrison, chanteur des Doors, Jo Morrison, harpiste celtique américaine, Dean Morrison, surfeur australien, Toni Morrison, écrivaine américaine, Sterling Morrison, guitaristre du Velvet Underground, ou Marion Robert Morrison, acteur américain plus connu
sous le nom de John Wayne.

C’est édité chez Camion Blanc

SI JE SORS, JE ME PERDS

Lisons SI JE SORS, JE ME PERDS, de Jean-Claude Renard, un ami, et ainsi nous comprendrons mieux le lien qui nous unit, ou nous unissait,
à notre grand-mère.

C’est édité chez L’Iconoclaste.

9ème SALON DU LIVRE DE MORTAIN-BOCAGE

Je suis invité au 9ème Salon du livre de Mortain-Bocage le dimanche 26 novembre 2017. J’y dédicacerai Un Village français – 1945, sixième et dernier volume de la série. Cette manifestation est organisée par la librairie Pinot. Rendez-vous à partir de 10 heures à la salle du Cosec de Mortain, rue de la Petite Chapelle, 50140 Mortain-Bocage. Venez nombreux !

UN VILLAGE FRANÇAIS – 1945

Le sixième et dernier volume des novélisations de la belle série de France 3
Un Village français sera en librairie dans quelques jours.
L’aventure se termine pour moi. Elle avait commencé en 2009 avec la publication du premier tome, consacré à l’année 1940. En toute logique, nous concluons avec l’année 1945.
Vous verrez et lirez cependant que nous allons beaucoup plus loin dans la vie des protagonistes grâce à de multiples flash-forward dans les six derniers épisodes et dans ce dernier volume.

J’en caressais l’espoir, mais j’étais loin, en 2009, d’imaginer que je partais pour un travail étalé sur neuf années et plus de 2 000 pages consacrées à l’Occupation, la Libération, l’épuration vues à travers les personnages passionnants — car profondément humains — que sont Daniel et Hortense Larcher, Raymond Schwartz, Jeannine Chassagne, Lucienne et Jules Bériot, Antoine Martin, Suzanne Richard, Marie Germain, Jean Marchetti, Rita Wittemberg, pour ne citer que les plus emblématiques.

Je veux ici remercier Frédéric Krivine, le créateur de la série, et Olivier Szulzynger et Marie-Édith Alouf, des éditions Le tigre bleu, de m’avoir fait confiance. Je remercie également les fidèles spectateurs de la série et, parmi eux, ceux qui ont accepté de confirmer leur intérêt en se plongeant dans la lecture des novélisations que j’en ai tirées.

L’heure est venue pour moi de me recentrer sur des écrits plus personnels. J’espère que, là aussi, vous me suivrez.

HOUPS !

Absorbé par les modifications et corrections du Village français – 1945, je n’ai pas contribué à ce site depuis… le 26 juillet. Houps ! J’essaierai dorénavant d’être plus régulier. À très bientôt (pour la sortie du livre, déjà…).

RONNIE BIRD – LE ROCK EN V.F.

Lisons RONNIE BIRD – LE ROCK EN V.F. (et après nous saurons
tout de ce drôle d’oiseau du rock français).
C’est écrit par Didier Delinotte et Manuel Rabasse (deux amis)
et édité chez Camion Blanc.