SI JE SORS, JE ME PERDS

par Alain Ade

Lisons SI JE SORS, JE ME PERDS, de Jean-Claude Renard, un ami, et ainsi nous comprendrons mieux le lien qui nous unit, ou nous unissait,
à notre grand-mère.

C’est édité chez L’Iconoclaste.

Publicités